F | D | E

Connais les lois du monde astral

Je n'aime pas veiller les morts.
J’aime pas les cadavres ! Ma copine veut absolument que je voie son grand-père dans le cercueil. Elle me tire par la main dans les escaliers. Son « n’aie pas peur, il est tellement beau » ne me tranquillise pas. Ça ne m’a jamais sécurisée ! Il n’y a personne dans la chambre. Enfin façon de parler, car il y a bien un massif de fleurs coupées d’où émergent un visage et des mains jointes. Un corps, ça passe encore, mais seulement des mains entourées d’un chapelet, c’est trop, trop, trop. Cette odeur de fleurs me prend la tête Je vire de la couleur du mort. Ça aussi, c’est une manie ! Ma copine me ramène dehors et me traite de pétocharde. Cahin-caha, je rentre à la maison. Sur le chemin, je rage intérieurement. Pourquoi, il faut toujours aller prier chez les morts ?
Ce sont des habitudes liées à ta religion.
Ah oui ! Il faut prier pour le salut de leur âme. Pourtant, je n’arrive jamais à prier, à cause des mains, du chapelet et de l’odeur. Leur âme n’aurait pas besoin de mes prières s’ils s’en étaient occupés eux-mêmes pendant qu’ils vivaient !
Ils ne pouvaient pas s’en occuper de façon correcte, car personne ne leur a enseigné ses lois.
L’âme a des lois ?
Oui, les lois du monde astral.
Elles servent à quoi sur cette planète ?
A veiller à ce que l’incarnation se passe selon les choix de l’âme.
L’âme choisit-elle ce qu’elle va vivre avant de venir ?
Oui.
Alors, ça sert à quoi de prier pour son salut ? Quand je serai grande, j’apprendrai les lois du monde astral et peut-être que les coutumes ne me dérangeront plus. Je mettrai autour des mains de ma maman son chapelet usé par les prières pour son âme. Les enfants n’auront pas besoin d’aller prier pour son salut.

Dialogue à lire dans le cahier 1.

     


Retour
Editions d'Obsolette
Case postale 247
1009 Pully
obsolette@obsolette.com