F | D | E

Attention à ta nature-désir

Je me suis laissé faire pour une belle boîte en coquillages.
La boîte est garnie de jolis coquillages. Il me promet de me la donner si je me laisse faire. Laisser faire quoi ? Je comprends vite qu’il y a une partie de mon corps qui l’intéresse plus que toutes les autres. Il lui trouve un intérêt que je ne lui connais pas. Il a eu ce qu’il voulait et ne m’a pas donné la boîte. Il veut l’offrir à une autre petite fille. Quelle déception ! Je me sens trahie. Il a quoi dans sa tête ?
Il est manipulé par des forces qui n’ont pas d’esprit, qui ne sont que des mémoires.
Qui viennent du monde des moranvieux ?
Des moranvieux ?
C’est comme ça que j’appelle le monde des morts. Comment elles font ça ?
Par des images et des pensées fabriquées pour lui donner l’impression d’exister.
Il y a de drôles de pensées et d’images dans la tête de ce mec. En rentrant à la maison, j’essaie de parler à ma maman de la boîte aux coquillages promise. Elle fait la sourde oreille, mais j’ai l’impression qu’elle comprend plus qu’elle ne le montre. Drôle d’expérience. J’espère qu’elle me servira vite et non plus tard, parce que dans un sens, moi aussi j’ai été manipulée.
Elle ne sert que l’astral en toi et va marquer ta vie.
Merde, pas cadeau !
Sauf si elle te pousse à vouloir comprendre les lois de la vie et de l’intelligence.
Pour ça, il faudrait que la lumière descende sur ma tête comme sur celle des Apôtres à la Pentecôte.
La descente de l’esprit sur ta tête, comme tu dis, c’est le changement de ton esprit. Commence déjà par faire appel à moi lorsque tu as des désirs. Les désirs ne sont jamais sans conséquence.

Dialogue à lire dans le cahier 1.

     


Retour
Editions d'Obsolette
Case postale 247
1009 Pully
obsolette@obsolette.com