F | D | E

Transforme ta personnalité

Qu'est-ce qui me donne le courage d'aller de l'avant ?
Je prends mon envol. Je veux connaître la vie de la ville et ne plus dépendre de mes parents qui me reprochent de leur coûter trop cher. Etant encore mineure, je contrefais la signature de mon père sur le bail à loyer, car il a refusé de le signer. L’éducation me fait un peu défaut et mes poches sont vides, mais je démarre dans la vie en totale confiance, mue par une force qui me pousse en avant. Est-ce de l’inconscience ?
Cette certitude profonde est ta meilleure alliée.
Si j’avais tout reçu dans mon panier de naissance, je réussirais mieux ma vie ?
Tu pourrais exprimer de la volonté, car la volonté est basée sur des acquis durant la vie, mais pas forcément une force intérieure.
Pourquoi ?
Parce que la force intérieure est une qualité de la conscience qui ne dépend pas des facteurs extérieurs.
En plus de la faim, je souffre du froid. En rentrant du travail, pour me réchauffer, je commence par chauffer mon lit avec une bouillote, puis me glisse à l’intérieur toute habillée, le temps de reprendre quelques degrés avant de pouvoir me déshabiller. Ces conditions ne parviennent pas à me saper le moral. Je suis certaine que j’arriverai à briser les obstacles présents sur mon chemin, grâce à une certaine volonté.
Plutôt grâce à ta force intérieure. La différence entre les deux est très subtile et il est facile de confondre l’une avec l’autre, mais essaie de voir laquelle prédomine chez toi, ou si tu as les deux.
La volonté doit me faire un peu défaut, car je termine rarement ce que je commence, mais comment pourrais-je avoir une force intérieure et pas de volonté ?
La force intérieure se rapporte à la nécessité de survivre et la volonté au besoin de satisfaire tes désirs. La première est reliée à ta véritable personne, alors que la seconde relève de ta personnalité.
Les conditions que je vis me font douter de pouvoir, un jour, les changer.
Quand ta force intérieure sera soudée à ta volonté, le doute ne fera plus partie de ta vie.
En attendant, je travaille à finir ce que j’entreprends pour développer ma volonté.

Dialogue à lire dans le cahier 2.

     


Retour
Editions d'Obsolette
Case postale 247
1009 Pully
obsolette@obsolette.com