F | D | E

Les idées reçues

Enfantement dans la douleur.
Aïe ! Purée, ça fait mal ! Une contraction vient de faire exploser de douleur le bas de mon dos. Ma préparation « psychoprophylactique » ne fait pas baisser l’intensité de ma souffrance. Je bénis Adam, Eve et leur péché originel. Me voilà contrainte à enfanter dans la douleur pour rattraper leur connerie. Là, j’aimerais bien récupérer le paradis perdu, parce qu’ici-bas je galère en ce moment.
Tu n’as rien perdu, tu as simplement été coupée de la lumière.
Ce n’est pas mieux.
Cela t’a rendue ignorante et l’idée du péché originel a pu être mise dans ton esprit.
Par qui ?
Par les intelligences astrales qui ont, elles aussi, perdu le contact avec le monde de la lumière.
Aïe ! Une nouvelle vague de douleur m’envahit. Quel soulagement, quand elle est passée.
Dans quel but ?
D’avoir le pouvoir sur toi.
Il ne me reste même pas un peu de lumière ? Je souffrirais peut-être un peu moins.
Elles t’ont laissé un peu de conscience astrale, durant ton sommeil.
Ça me fait une belle jambe !
En effet, car tu ne peux pas te rappeler tes origines et dois retourner dans leur monde à ta mort.
Est-ce évitable ?
Oui, si tu sors de ton ignorance.
Sauf que sortir de l’ignorance doit être aussi difficile que d’accoucher.
Le moment de la délivrance est arrivé. Ça ne peut pas être pire que ce que je viens de vivre.
Erreur ! Les forceps sont nécessaires pour extirper le bébé. Je vois le sang qui macule le tablier du gynéco et perds pieds.
A moi le ciel, la terre m’abandonne !
Le ciel ne peut rien pour toi. Fais ton travail, tu vas y arriver.
C’est mon premier enfant, je devrais le trouver magnifique, mais je le vois aussi carambolé que moi. Au moins, j’ai réalisé que le péché originel n’était pour rien dans ma façon d’accoucher.


     


Retour
Editions d'Obsolette
Case postale 247
1009 Pully
obsolette@obsolette.com