F | D | E

Trouve ton identité réelle

Faire carrière pour remplacer mes amours déchues.
Pas facile d’être heureuse en amour ! Je ne me suffis pas à moi-même, il faut à tout prix que je comble le vide laissé par mon amour perdu. Le besoin de sécurité, c’est chronique chez moi. Je vais m’éclater au travail ! Une belle carrière et le tour sera joué ! Mon identité sera garantie ! L’opportunité est créée par l’absence à long terme de ma cheffe. Cheffe de chancellerie ! Mon rêve ! Responsabilités, autorité, respect, salaire adapté, donc… mieux fringuée. C’est fou ce que son poste est attirant !
C’est pareil pour ta cheffe. Pour elle, c’est mieux chez toi.
Sur ce coup-là, ça m’étonnerait !
Tu as la santé et ne dois pas vite rentrer faire les courses, le dîner, le ménage et les devoirs conjugaux.
Vu comme ça !
Cette identité que tu te crées de toute pièce est illusoire. Elle ne va pas te rendre plus heureuse, elle va te faire souffrir.
Le nouveau poste fait ma fierté, mes dettes diminuent, seule ma garde-robe laisse encore à désirer. Mes nouvelles responsabilités m’occupent la tête jusque dans mon sommeil. Cependant ma réussite est une satisfaction momentanée, elle ne remplit pas le vide laissé dans mon cœur.
Un désir en chasse un autre. Ton identité n’est pas réelle, elle est le fruit de ton intellect et non de ton intelligence.
C’est quoi une identité réelle ?
L’identité réelle puise son fondement à l’intérieur de toi ; elle ne répond pas à des images extérieures que tu aimerais donner de toi.
La vie dans la société est faite d’images que je veux reproduire pour mieux m’y intégrer. La véritable image de moi n’intéresse personne.
Trouver ta véritable identité est la raison pour laquelle tu es venue sur cette planète.
Quand je serai heureuse en amour, je la trouverai.
Elle ne se trouve pas dans tes désirs.
Toute ma vie est faite de désirs à satisfaire. Je ne connais pas d’autre moteur. La recherche de ma véritable identité risque de prendre beaucoup de temps.
Commence par ne pas briguer le poste des autres !
Ouah !

Dialogue à lire dans le cahier 2.

     


Retour
Editions d'Obsolette
Case postale 247
1009 Pully
obsolette@obsolette.com