F | D | E

L'identité

L'identité de l'être humain inconscient et l'identité réelle de l'être humain conscient.
L'identité personnelle de l'être humain inconscient
  • Une absence de conscience ou de contact avec l’intelligence réelle.
  • Un manque de centricité.
  • L’habitude de se comparer aux autres.
  • Crises d’identité difficiles.
  • L’intellect supplante l’intelligence réelle.
  • L’attachement à la culture, aux valeurs extérieures d’où l’influence des évènements sur le comportement.
  • La notion de survie est essentielle.
  • L’illusion que le monde se change de l’extérieur vers l’intérieur.
  • La croyance que la spiritualité est plus importante que la matérialité, d’où l’incapacité de gérer, d’une façon équilibrée, ces deux aspects qui font partie du monde de la dualité.
L'identité réelle de l'être humain conscient
  • La connexion avec l’intelligence réelle.
  • L’être humain a développé une réelle centricité.
  • La comparaison aux autres n’existe plus, l’être est à l’écoute de lui-même et se réalise selon son propre potentiel.
  • Le problème d’identité n’existe plus.
  • L’intellect a lâché prise. L’être sait que l’intelligence surplombe l’intellect.
  • Quels que soient les évènements que vit la société, l’être n’en est pas influencé. Ce qui l’inquiétait auparavant, ne l’inquiète plus.
  • La notion de survie a fait place à l’énergie créative qui emploie toutes les ressources de l’être et les met à disposition de son bien-être.
  • L’être sait que le monde se change toujours de l’intérieur vers l’extérieur.
  • L’intelligence et la volonté sont au-dessus de sa conscience spirituelle et matérielle.


     


Retour
Editions d'Obsolette
Case postale 247
1009 Pully
obsolette@obsolette.com