F | D | E

Abstiens-toi de la divination

Consulter les arts divinatoires m'aide à faire face à mes difficultés.
Le goût pour les arts divinatoires est ancré dans mon tempérament. Le tarot ou tout autre support de divination m’apportent de l’aide dans mes moments de doute et un plaisir particulier. J’ai l’impression que les conseils qu’ils m’apportent sont souvent judicieux.
Ton impression est dangereuse, car elle te rend dépendante. Tu n’as pas encore le discernement pour détecter les erreurs qui se glissent dans leur interprétation et qui créent chez toi une base de connaissances incomplètes qui t’influencera toujours.
Les informations sont exactes puisqu’elles proviennent d’intelligences qui font partie de la lumière.
Ce que tu peux être naïve ! Ce n’est pas toujours le cas. Les objets de divination ont été donnés à l’homme pour augmenter son pouvoir occulte et l’inciter à échanger avec des forces qui agissent contre son évolution.
C’est pour ça que les textes anciens disent de ne pas y avoir recours ?
Les guides de l’humanité connaissaient leur influence nuisible pour la conscience spirituelle.
Je reste toujours un peu sur mes gardes et consulte seulement dans un but positif.
Ainsi, tu réduis le danger, mais à cause de ta sensibilité, les forces astrales peuvent agir sur toi subtilement.
Les supports divinatoires sont les meilleurs moyens que j’ai pour connaître l’inconnu.
Non. Il y a en toi une intelligence et une volonté qui peuvent t’aider dans ton évolution et ne se serviront jamais de support. Sois vigilante vis-à-vis de ce qui ne vient pas de toi !
Ma curiosité est plus forte que mon bon sens et je persiste à vouloir comprendre des situations ou des évènements avec les cartomanciennes. Ce qu’elles me disent répond de moins en moins à mes perceptions intérieures, jusqu’à les contredire carrément. Je me dis que tant qu’à prendre une direction, autant que ce soit la mienne.

Dialogue à lire dans le cahier 3.

     


Retour
Editions d'Obsolette
Case postale 247
1009 Pully
obsolette@obsolette.com


 
En cliquant ci-dessous, je reconnais que la lecture de ce texte pourrait choquer ou offusquer certaines croyances.

Je suis conscient que ce texte peut heurter mes convictions