F | D | E

L'égocentrisme

Les autres ne sont pas ma priorité.
« C’est toujours moi qui dois tout faire ! ». Je lance cette phrase à ma mère régulièrement. Régulièrement, elle me répond qu’elle travaille beaucoup et que je pourrais bien l’aider. Moi aussi, j’ai du travail : mes leçons, mes copines, ma musique et l’organisation de mes sorties. Je n’ai ni le temps, ni l’envie de faire ce qu’elle me demande. Qu'est-ce qu’elle peut m’empoisonner la vie !
Tu n’as des yeux que pour toi. Cela t’empêche de te mettre dans la peau des autres.
La mienne me suffit.
Tu es égocentrique.
Égocentrique ? Ça veut dire quoi ?
Que tu manques de maturité.
Je ne suis plus un bébé.
Ce n’est pas une question d’âge. Tu peux demeurer immature toute ta vie si tu continues à avoir des émotions pour rien et à éprouver une forme de mépris pour ton entourage.
Je ne méprise pas ma mère !
Non, mais tu ne cherches pas à découvrir ses valeurs, à l'aider dans sa tâche et à développer un rapport harmonieux et équilibré avec elle.
Je n’ai pas le temps, je suis très occupée et j’ai aussi besoin de me reposer.
Elle aussi a besoin de repos.
Ce n’est pas la même chose.
La différence c’est qu’elle se met à ta place, alors que tu ne te mets pas à la sienne.
Je ne le lui demande pas.
Et pourtant, elle le fait quand même. Elle remplit ton assiette, lave et repasse ton linge et souvent range tes affaires.
C’est vrai.
Regarde au-delà de l’illusion de tout ce qui te semble important.
Ce n’est pas une illusion.
C’en est une, tant que tu vis ta vie vis selon tes désirs et non selon l’évolution de ton âme.
Qu’est-ce que ça changerait ?
Tu stopperais les dommages que tu crées dans tes relations.
Je ne crée pas de dommages !
À cause de ton immaturité ou de ton impossibilité à regarder au-delà de toi-même, tu ne vois pas les autres, mais ils sont là.
Ce n'est pas mon intention, de faire du mal à ceux qui m'entourent.
Cela ne les empêche pas de souffrir de ton comportement.
Alors qu'est-ce que je peux faire ?
Développe une plus grande attention envers eux.
Mes parents me disent que je suis en pleine puberté. Je ne sais pas ce que cela veut dire, mais il est vrai que je pense plus à moi qu’aux autres. Je vais m’intéresser un peu plus à ma mère et lui demander ce que je peux faire pour l’aider.


     


Retour
Editions d'Obsolette
Case postale 247
1009 Pully
obsolette@obsolette.com