Le monde des morts

Que faut-il savoir sur le monde des morts ?
Mon meilleur ami est mort par accident. Bien qu’il soit maintenant dans la lumière, je ressens une révolte incompréhensible contre ce monde qui me l’a enlevé.
Les mondes de la lumière n’ont rien à voir avec le monde astral où résident les morts.
Alors pourquoi lorsque quelqu’un meurt, on dit qu’il est dans la lumière ?
Par ignorance.
Il est vrai que l’on ne connaît pas grand-chose sur le monde des morts, mais ce que l’on en sait n’est-il pas suffisant ?
Cela ne suffit pas, c’est pourquoi l’intelligence universelle veut élever les esprits au-dessus des lois du monde de la mort qui influencent le cerveau.
Élever notre esprit, c’est-à-dire changer les idées que l’on se fait sur l’au-delà ?
Oui.
Ça fait peur de bouleverser nos croyances à ce sujet sans preuve.
Cette peur doit être surmontée car le changement de vision permet à l’esprit de libérer le mental des influences des êtres qui sont dans le monde astral et qui n’ont plus d’esprit.
Les morts n’ont plus d’esprit ?
Il ne leur reste que des mémoires.
Ont-ils tout de même de l’intelligence ?
Ils croient en avoir une.
Comment ça ?
N’ayant plus d’esprit, ils ne peuvent pas voir la différence entre l’intelligence et la mémoire, de sorte qu’ils croient que cette mémoire est leur intelligence.
Le changement des idées sur l’au-delà peut-il se faire après la mort
Non, pour changer sa vision des choses, il faut être connecté à l’intelligence de l’esprit et ceci ne peut se faire que dans le corps physique.
Alors il y a tout intérêt à en apprendre le plus possible sur la terre ?
Oui, sinon la vie continue sous l’influence des êtres sans intelligence qui sont étroitement liés à la conscience animale.
En fait, la mort libère l’âme du corps physique, mais n’apporte pas une réelle liberté ?
La vraie liberté consiste à avoir un esprit suffisamment élevé pour ne pas retourner dans le monde des morts.
Le retour au monde astral est donc évitable ?
Il peut être évité par tout être qui a été amené dans le réel grâce à l’activité de l’intelligence pure sur son esprit.
Auquel cas, il va directement dans les mondes de la lumière ?
Oui, et il est appelé un « être libéré ».
Le monde dans lequel s’en est allé mon ami requiert que je m’y intéresse davantage. Je ne pourrai plus dire « je verrai bien, quand j’y serai ! » car ce sera trop tard. Je suis déjà ravie d’avoir appris qu’il est possible de s’en libérer.


     


Retour
Editions d'Obsolette
Case postale 247
1009 Pully
obsolette@obsolette.com


 
En cliquant ci-dessous, je reconnais que la lecture de ce texte pourrait choquer ou offusquer certaines croyances.

Je suis conscient que ce texte peut heurter mes convictions