Les sentiments positifs

Je peine à lâcher mes sentiments, surtout les positifs.
Mes sentiments me rendent heureuse ou malheureuse. Je comprends qu’il faille lâcher ceux qui me rendent malheureuse, mais qu’en est-il de ceux qui me rendent heureuse, comme l’amour ?
Que les sentiments soient positifs ou négatifs, ils entravent l’évolution.
Pourquoi ?
Parce qu’ils remplacent l’intelligence réelle.
Tu veux dire que lorsqu’il y a des sentiments, même positifs, il n’y a pas d’intelligence. C’est plutôt vexant !
Cela peut être offusquant pour la personne qui est loin de se douter de la puissance et de l’impact des sentiments dans la vie.
Je crains d’être un peu naïve à ce niveau-là.
La naïveté vis-à-vis de ce sujet rend difficile le développement d’une objectivité par rapport à eux et ne facilite pas le déclenchement du mouvement pour s’en libérer.
Surtout s’ils sont bons !
Effectivement, plus le sentiment est considéré bon, plus il est difficile à déraciner.
Et le bonheur ?
Le bonheur et le malheur naissent des sentiments et la conscience de leur abolition. Le sentiment ne peut être que bon ou mauvais, il n’est jamais créatif.
Même le sentiment d’amour ?
La valeur positive attribuée au sentiment d’amour rassure et convient à l’intellect, mais même ce sentiment crée un déséquilibre avec la force qui veut développer la conscience.
Comment se débarrasser de tous les sentiments ?
Il faut développer un discernement à toute épreuve.
Je veux bien le croire !
Et être conscient de son esprit ou de son intelligence réelle.
Décidément, les lois de l’évolution ne font pas forcément mon affaire ! Que se passe-t-il lorsqu’une personne ne vit plus en fonction de ses sentiments ?
Étant consciente de son esprit, elle vit selon l’intelligence pure en elle. Ainsi, elle n’a plus besoin des sentiments pour se sentir exister.
Je comprends mieux pourquoi l’évolution est si lente sur la Terre. Il y a des moments où je préfère vivre de mes sentiments plutôt que d’évoluer.
La vie se déroule plus intelligemment et réellement lorsque le sentiment n’en fait plus partie.
C’est dur de s’entendre dire que plus il y a de sentiments, moins il y a d’intelligence réelle. Les lois de la vie et de l’évolution n’ont décidément pas pour objectif de satisfaire mon ego.


     


Retour
Editions d'Obsolette
Case postale 247
1009 Pully
obsolette@obsolette.com


 
En cliquant ci-dessous, je reconnais que la lecture de ce texte pourrait choquer ou offusquer certaines croyances.

Je suis conscient que ce texte peut heurter mes convictions