F | D | E

Le découragement

Que faire pour faire face au découragement ?
Rien ne se déroule comme je le voudrais, comme si la vie s’opposait à mes désirs. Je suis découragée et cela me rend plus émotive. Je ne parviens pas à comprendre la vraie raison de cette situation, ni à entrevoir la fin de ma souffrance. Je suis découragée !
Le découragement est la victoire de l’émotivité et la paralysie de l’intelligence.
D’où vient vient-il ?
C’est une pression exercée par les forces de vie pour qu’un être prenne conscience de certaines de ses faiblesses et découvre autre chose que son petit moi.
Dans ce cas, il est normal de vivre le découragement à un moment ou à un autre ?
Oui, il est normal chez l’être qui n’a conscience de sa vie que du point de vue de son intellect et insuffisamment conscience de son esprit et du pouvoir de ce dernier sur les évènements de la vie.
Comment sortir du découragement ?
Il faut en comprendre parfaitement la nature.
Ce n’est pas facile !
Certaines règles aident à cette compréhension.
Par exemple ?
Tout ce qui se passe dans la vie, toute pression, n’est qu’un jeu imposé à l’ego pour transformer ses corps mental, émotionnel, vital ou physique.
Que faire pour bien supporter cette pression ?
Surtout ne rien prendre au sérieux, afin de ne pas perdre de l’énergie, de la confiance en soi et courir le risque de voir apparaître d’autres faiblesses.
Et il faut être connecté à l’intelligence réelle ?
Oui, recevoir l’aide de l’intelligence réelle est indispensable, car le découragement est non seulement une perte d’énergie, mais un couteau à deux tranchants qui peut mener soit à la maladie, soit à une vie plus saine. Elle seule peut donner accès à la raison du découragement, faire réaliser le bénéfice de cette condition difficile, mais temporaire, et apporter la clé à sa disparition.
Et en ayant cette clé ?
L’être parvient à faire ce qui est nécessaire pour se dissocier de la condition qui le mine et ne peut le mener qu’à une impasse.
Qu’est-ce qui empêche de communiquer avec son intelligence réelle et de recevoir cette clé ?
C’est l’émotivité et le manque de volonté qui est proportionnel à cette émotivité.
Finalement, le découragement contribue à l’évolution ?
Il permet aux forces de vie de réorienter un être en le faisant suffisamment souffrir pour qu’il s’aperçoive que le découragement est le fait d’un manque de réalisation qu’il y a une volonté et une intelligence réelles et actives en lui.
Encore faut-il qu’il les exerce, aiguise son sens de la réalité et devienne plus mûr.
C’est le but. Le découragement n’est pas digne de l’être qui se dirige vers un plus haut niveau d’évolution.
Ce découragement me confronte à ma vulnérabilité, à mes faiblesses et à ma stupidité. L’accès à l’énergie de l’intelligence ne se fait pas sans douleur et le passage par le découragement en fait partie.


     


Retour
Editions d'Obsolette
Case postale 247
1009 Pully
obsolette@obsolette.com