F | D | E

Les pensées négatives

Que faire pour ne pas souffrir des pensées négatives ?
Sachant que mes pensées ne m’appartiennent pas, mon attitude a changé vis-à-vis des idées qui me passent par la tête, mais je continue à souffrir de pensées négatives.
Tout être humain est obligé de subir des pensées négatives, mais il a la possibilité, en même temps, d’y remédier.
Comment ?
Il doit savoir de façon absolue que ses pensées négatives n’ont aucune valeur réelle.
Ce n’est pas évident !
Oui, mais cela doit être parfaitement su.
Jusqu’à quand faut-il subir des pensées négatives ?
Jusqu’à disparition totale de toute polarité dans le mental.
Pourquoi doit-on subir des pensées négatives, même si l’on sait qu’elles ne sont pas réelles ? Ce n’est pas logique !
Il n’y a pas de contradiction. Les pensées négatives ne peuvent pas être mises de côté par la personne qui se conscientise.
Pour quelle raison ?
Elle doit se rappeler que l’automatisme de ses pensées est lié à la présence d’une mémoire qui, avec le temps, doit se neutraliser sur le plan subjectif.
Alors que faut-il faire lorsque des pensées négatives arrivent ?
Il ne faut y mettre aucune émotivité.
Ce n’est pas facile !
La difficulté réside justement dans le fait d’être obligé de les prendre en compte et en même temps de ne pas s’en occuper.
Quel effort !
Oui, surtout si la personne a un sens moral de plus en plus en adéquation avec sa conscience évolutive.
C’est difficile d’essayer de se conscientiser et de continuer à subir des pensées négatives.
Cela disparaît lorsque la mémoire à l’origine de la pensée est neutralisée.
Que se passe-t-il alors ?
Elle fait place aux aspects créatifs de la mémoire ajustée par l’énergie de son être réel.
En ne me préoccupant pas de mes pensées, je n’en souffre plus et elles se raréfient.


     


Retour
Editions d'Obsolette
Case postale 247
1009 Pully
obsolette@obsolette.com