La foi

La foi soutient.
L’important, c’est la foi, disait ma mère. Je ne comprenais pas vraiment pourquoi, mais j’ai obéi et ai longtemps pratiqué ma religion. Mais, comme dans tout mouvement religieux, il est plus facile d’y entrer que d’en sortir. Il m’a fallu sept ans pour y parvenir. J’avais peur des conséquences, voire des représailles des forces divines.
La foi, c’est une forme d’autorité qui ne demande pas la participation intelligente de la personne. C’est une soumission à plus grand que soi.
Et ce plus grand, c’est Dieu ?
Oui, Dieu ou les dieux, soit des entités des hauts plans spirituels du monde astral.
D’où vient l’impression de subir ?
Du fait que ces entités peuvent faire de la personne croyante ce qu’elles veulent.
Autrement dit, avoir la foi, c’est se chercher des ennuis ?
Oui, ça équivaut à dire à l’astral : ʺFais avec moi ce que tu veux".
Est-ce qu’il est tout de même bon d’avoir la foi ?
Oui, c’est très important pour tous ceux qui vivent dans la période de l’involution.
Qu’en est-il des personnes qui ont, en plus, de la certitude dans leur foi ?
Avoir de la certitude dans la foi, c’est dangereux, parce que la personne est englobée dans une sorte de ciment qui sera de plus en plus difficile à briser.
Elle s’est totalement enfermée.
Oui, alors que le devoir de l’être humain consiste à se libérer et non à s’enfermer.
Lorsque la foi guérit ou fait des miracles, est-ce qu’elle est encore sous l’égide des forces astrales ?
Oui, elle sert le karma de la personne.
Comment sortir de la foi, telle qu’on l’a vécue jusqu’à présent ?
Il faut mettre les dieux et la spiritualité à leur juste place.
C’est-à-dire dans l’astral ?
Oui, car il ne doit pas y avoir de domination au-dessus d’une personne.
Quelle qu’elle soit ?
Oui, quelle qu’elle soit.
Donc, les personnes qui se conscientisent n’ont pas à s’inquiéter de leur manque de foi.
Au contraire, c’est le signe qu’elles reprennent possession d’elles-mêmes, car l’être de l’évolution n’aura pas de domination sur lui. Il ne s’agit plus, pour lui, d’avoir la foi, mais d’être foi.
Quelle est la différence ?
Être foi soi-même, c’est être réel; c’est utiliser cette énergie avec sa propre volonté créative.
La foi est importante et doit le rester aussi longtemps que le temps vienne, pour chacun individuellement, de passer de l’involution à l’évolution.


     


Retour
Editions d'Obsolette
Case postale 247
1009 Pully
obsolette@obsolette.com


 
En cliquant ci-dessous, je reconnais que la lecture de ce texte pourrait choquer ou offusquer certaines croyances.

Je suis conscient que ce texte peut heurter mes convictions