Le doute

Les formations en développement personnel ne manquent pas.
La formation qui vient de débuter se veut très spirituelle. Au lieu d’y adhérer totalement, je me demande d’où vient ce besoin de toujours aller suivre des formations.
Ce besoin est le même que celui qui pousse à pratiquer une religion.
Lequel ?
Celui de se sécuriser et de se sentir protégé.
Les formations donnent l’impression d’être sur le bon chemin et certains enseignements révèlent même des exercices qui permettent de réduire la densité des formes, donc à laisser passer plus de lumière.
Même réduites, les formes restent des formes.
Ceci est-il valable pour tous les enseignements, même les plus évolués ?
Oui, aussi haut en vibration que puisse être un enseignement, ce n’est qu’une forme, et il faut en sortir, sinon la réalité reste cachée.
Alors à quoi servent les enseignements spirituels ?
Ils spiritualisent l’être en lui faisant découvrir de nouvelles formes, mais une forme, aussi spirituelle soit-elle, ne donnera jamais accès à la lumière, d’où la présence continue du doute.
Encore lui !
Le doute est lié aux croyances et toute croyance correspond à une forme pensée.
Et toute forme doit être détruite ?
Oui, car les formes perpétuent l’enfermement.
Est-ce à dire qu’il vaut mieux vivre le doute et le traverser ?
Oui et le vivre jusqu’au bout, car c’est le doute qui empêche la personne d’accéder à une conscience stabilisée ou universelle.
À quoi est dû le doute ?
À une instabilité dans le mental dû au fait que l’ego est prisonnier des formes.
Pas étonnant que le doute puisse durer toute une vie et fasse surface pour n’importe quelle raison.
Il va surgir tant que le corps mental n’est pas ajusté aux forces qui le pénètrent.
Donc, aussi longtemps qu’il y a du doute, il y a instabilité dans le mental ?
Oui. L’être humain est tellement ignorant que dès qu’il fait face à un aspect de la réalité qui va à l’encontre des formes auxquelles il tient, il souffre du doute.
Quand est-ce que la souffrance due au doute prend fin ?
Lorsque la tête est vide de toute polarité.
Le doute est vraiment un problème pour les êtres en évolution de conscience.
Oui et ce problème va durer encore très longtemps.
Il est facile de trouver de bonnes raisons pour aller chercher la connaissance à l’extérieur de soi. Cela est plus rassurant et demande peu d’effort, mais j’ai remarqué que le fait de ne pas prendre trop au sérieux les enseignements finit par créer une ouverture vers la réalité.


     


Retour
Editions d'Obsolette
Case postale 247
1009 Pully
obsolette@obsolette.com


 
En cliquant ci-dessous, je reconnais que la lecture de ce texte pourrait choquer ou offusquer certaines croyances.

Je suis conscient que ce texte peut heurter mes convictions