Détruis tes fausses limites

Ras-le-bol de souffrir. Je ne veux pas revenir dans ce monde.
Là, ça suffit ! Je ne veux plus souffrir ! J’en ai marre de l’évolution de mon âme ! J’ai passé des années à la subir et à m’occuper d’elle. Je ne veux pas revenir ici-bas. Qu’on ne me parle plus de cette loi de réincarnation.
Tu as enfin senti sa puissance en toi et compris la nécessité de détruire ses chaînes. Mais, toi seule, peux t’en libérer pour atteindre d’autres dimensions de vie.
Lesquelles ?
Celles que tu connaîtras quand ton passé n’aura plus d’effet sur ton comportement.
J’entretiens et développe constamment mes mémoires, alors je n’ai pas fini d’en découdre avec elles. Autant dire que je prépare mon prochain retour.
Tant que ton passé se réfléchit dans ton présent, tu n’es pas dans l’énergie de la vie, mais dans celle de la tombe. Détruis la forme et ta mémoire disparaîtra.
Tu m’as déjà demandé un jour de ne pas me fier aux formes, ça ne suffit pas ?
Tu en vis et t’en nourris encore.
Je suis limitée par mon ignorance, mes peurs et mon manque de volonté.
Détruis tes fausses limites.
Je dois encore faire des expériences pour évoluer.
Arrête avec cette croyance ! Développe ta résistance mentale et émotive face à tes mémoires. C’est comme ça que tu te libéreras de la loi du retour.
Depuis mon enfance, je me dis que naître pour mourir ce n’est pas le bon plan, autant essayer de découvrir un monde étranger à la loi des cycles de vie.

Dialogue à lire dans le cahier 4.

     


Retour
Editions d'Obsolette
Case postale 247
1009 Pully
obsolette@obsolette.com


 
En cliquant ci-dessous, je reconnais que la lecture de ce texte pourrait choquer ou offusquer certaines croyances.

Je suis conscient que ce texte peut heurter mes convictions