F | D | E

Passe à une conscience sans mémoire

Je vais chez un médium pour connaître mes vies antérieures.
Pour savoir si des mémoires de mes vies antérieures influencent mon comportement, je rends visite à un médium. Je connais le danger d’être en contact avec des mondes dont même les médiums ne connaissent pas les lois, aussi je reste sur mes gardes. Elle me décrit, de façon théâtrale, la vie de ma mère et certaines de mes incarnations avec une précision étonnante.
Toutes mémoires, même édifiantes, sont inférieures à l’intelligence. Cependant, elles sont très puissantes et exercent leur pouvoir sur toi tant que tu leur accordes une importance spirituelle.
Les scènes dépeintes sont pour la plupart négatives. A croire que mes vies passées furent des calamités.
Les mondes inférieurs ont besoin d’une mémoire négative, qui est liée au temps, pour perpétuer leur réalité.
Il doit bien y avoir des mémoires positives dans mon passé ?
Que les mémoires soient positives ou négatives, elles font partie de ta conscience planétaire et ne sont d’aucune utilité pour ton évolution future.
Je me fatigue à écouter l’énumération de ces horreurs et finis par lui déclarer que ses voyances sont inutiles si elle ne peut pas m’aider à en tirer la quintessence pour ma vie présente. Je remarque que ma réflexion ne lui plaît pas du tout.
Sache que ces énergies réagissent quand tu commences à t’en libérer.
La seule chose que je veux, ce sont des informations pour m’améliorer.
Cette médiumnité ne peut pas t’en donner l’accès.
Alors où les trouver ?
En toi-même. Ta réalité s’étend bien au-delà de ces mémoires assujetties aux lois de la dualité.
Alors, quels sont les moyens que je peux utiliser pour mon évolution future ?
Ton évolution dépend de ta capacité de passer à une conscience dépourvue de toute mémoire subjective. L’intelligence n’a pas besoin de mémoire pour évoluer. Quand tu reçois de l’information qui est évidente pour toi, tu sais que c’est réel.
Me voilà guérie de ma curiosité et de l’utilisation de sciences occultes dans ma recherche. A l’avenir, je ne vais pas rendre visite à des médiums pour me connaître.

Dialogue à lire dans le cahier 5.

     


Retour
Editions d'Obsolette
Case postale 247
1009 Pully
obsolette@obsolette.com