F | D | E

Vois la lumière des autres

L'objectivité en amitié n'est pas facile.
Partager une amitié durant de nombreuses années ne signifie pas que l’on se connaît. Je viens d’en faire l’expérience en écoutant une amie me rapporter des critiques à mon égard. Je suis d’autant plus surprise que je pouvais aborder avec elle tout ce qui me tient à cœur, même ce qui touche à la spiritualité. J’ai dû manquer d’objectivité.
Il est difficile de bénéficier d’une conscience objective tant que tu souffres d’insécurité.
Je souffre d’insécurité ?
Sans le savoir, mais le besoin de sécurité diminue ton objectivité.
Alors c’est mon insécurité qui m’empêche de voir clair ?
Oui.
Pouvoir échanger sur des sujets philosophiques ou occultes me rassurait, car ce n’est pas courant de pouvoir le faire.
Tu as basé l’amitié sur des valeurs morales. Philosopher sur des sujets occultes reste très subjectif. En plus, tu maintiens une fausse croyance.
Laquelle ?
Celle de croire que tes amis sont objectifs par rapport à toi et que tu l’es vis-à-vis d’eux.
Pour le coup, ça devrait me passer.
Regarde à l’intérieur de toi pour développer une conscience plus objective.
Ça veut dire quoi une conscience objective ?
C’est une intelligence qui se place au-dessus des discordes et maintient sa propre lumière afin de voir facilement celle des autres.
C’est très difficile à faire, d’autant plus que je ne comprends pas ses agissements.
Tu développeras une conscience objective quand tu seras assez forte pour ne pas juger ceux qui te blessent.
J’essaie seulement de comprendre et de soulager ma peine.
Regarde au-delà des paroles utilisées et ne tire pas de conclusions trop hâtives.
J’ai de la difficulté à accepter ce que j’ai entendu.
C’est un défaut et une perte d’énergie de t’arrêter sur la rigueur des mots. Cette personne voulait seulement exprimer une facette de sa conscience.
En rapportant des critiques sans discernement ?
Regarde l’intelligence dans l’autre, même si de l’ombre semble se manifester à travers ses dires et développe un niveau de conscience suffisant pour ne plus être influencée par les mots.
Il est temps que j’observe de près cette insécurité qui me ferme les yeux, afin d’introduire davantage d’objectivité dans mes relations. Elles bénéficieront de plus d’air pur et de légèreté.

Dialogue à lire dans le cahier 5.

     


Retour
Editions d'Obsolette
Case postale 247
1009 Pully
obsolette@obsolette.com