F | D | E

Comprends l'âme

Lors de l'enterrement de mon ami, ses qualités sont mises en évidence.
Les cloches sonnent. Elles appellent à l’église tous ceux qui désirent accompagner mon ami dans son dernier voyage. Les paroles de consolation du prêtre mettent en évidence l’âme du défunt. Ce moment me permet de dépasser ma conscience purement matérielle et me rappelle la réalité de l’âme.
Te la rappeler n’est pas suffisant, il faut aller plus loin dans sa compréhension.
J’essaie de m’instruire sur l’âme en dehors des religions et des philosophies, mais ce n’est pas facile.
Tu auras davantage de facilité quand tu auras maté la tienne.
Pour la mater, je dois la comprendre et elle reste une abstraction, un mystère.
Tant qu’elle représente un mystère, elle a un pouvoir de domination sur toi.
Et lorsque je la comprendrai ?
Quand tu la comprendras à partir de ton esprit, elle deviendra une entité concrète, objective.
J’écoute la rétrospective de la vie de mon ami. Elle retrace les principales expériences qu’il a vécues et souligne essentiellement les qualités positives de son caractère.
C’est à travers l’âme que le bien et le mal se manifestent.
Alors mon âme est très importante.
Oui, parce que c’est elle qui dirige ta vie.
Comment ?
En t’invitant à fonctionner selon la faillibilité existentielle de ton caractère.
Alors que l’assistance est invitée au recueillement, je plonge dans le souvenir de quelques expériences vécues avec mon ami.
Ces souvenirs, c’est dans ton âme que tu vas les chercher.
L’âme, c’est de la mémoire ?
C’est uniquement de la mémoire ou une forme d’énergie qui te pousse à évoluer dans le but de pouvoir, avec le temps, lorsqu’elle sera dépolluée, fusionner avec ton esprit.
Et l’esprit, c’est quoi ?
C’est de l’intelligence, de l’énergie créatrice à la source de la vie.
Comment réaliser concrètement la domination de mon âme dans mon existence ?
Tu n’as qu’à regarder, dans tes expériences de tous les jours, la manifestation du doute. Lorsque tu vis du doute, tu vis de l’âme.
Et quand je vis de l’esprit ?
Tu vis de l’intelligence, de la créativité instantanée.
Je rends les honneurs et sors de l’église en me promettant de regarder de plus près les mécanismes de mon caractère. Il est temps d’en apprendre davantage sur le fonctionnement de mon âme et sur la polarité du bien et du mal.

Dialogue à lire dans le cahier 5.

     


Retour
Editions d'Obsolette
Case postale 247
1009 Pully
obsolette@obsolette.com