F | D | E

Communique avec tes pensées

Éliminer toutes mes illusions prend du temps.
La quantité de mes illusions est invraisemblable. Normal, une vie, voire des siècles de programmation, c’est long, très long. Les doigts posés sur le clavier de mon ordinateur, je me demande s’il est indispensable de toutes les éliminer.
Oui, les unes après les autres.
Ce travail va-t-il se terminer un jour ?
Lorsque tu n’auras plus d’émotivité dans ton mental.
Vu comme elle se manifeste encore, ce n’est pas demain la veille.
Parce que tu as encore besoin de sentir que tu possèdes une conscience personnelle.
Heureusement que j’ai une conscience personnelle.
Tant que tu seras dans ta conscience personnelle, tu devras subir sa purification.
Un nouveau voile s’est levé récemment sur l’influençabilité de mon caractère. Je repense à cette illusion de moins, grâce à ma conscience personnelle, alors que mes doigts courent à nouveau sur le clavier.
Aussi longtemps que tu attribues une valeur quelconque à ta conscience personnelle, tu la maintiens dans son rôle actuel de conscientisation des mémoires.
Ce qui est nécessaire.
Mais pas sa finalité.
Je veux prendre conscience de tous mes engrammes.
Tu te bornes à vouloir vivre consciemment et restes en lien avec ta mémoire, alors que ton mental est sans limite.
Je lui mets un frein ?
Oui, en parlant de conscience.
Pourquoi ne devrais-je plus parler de conscience ?
En le faisant, tu ramènes la réalité à ton niveau humain planétaire au lieu de l’étendre à d’autres réalités.
Si je ne peux pas parler de conscience, je parle de quoi ?
De communication avec tes pensées.
La compréhension des fonctionnements de mon caractère n’est déjà pas de tout repos, alors entreprendre celle de la pensée…
Ta conscience doit passer à une autre réalité.
Ce n’est pas facile de savoir comment passer à une autre réalité quand ça demande une nouvelle manière de fonctionner.
Commence par réaliser que toute forme-pensée est un test à l’émotivité de ta conscience.
L’émotivité de mon mental n’a pas fini d’être testée. Aussi, je continue mon travail de détachement de mes illusions, mais je ne désespère pas de vivre un jour d’une façon permanente avec l’énergie de mon double qui n’est rien d’autre que la source de mes pensées, de ma conscience, de mon intelligence réelle.

Dialogue à lire dans le cahier 5.

     


Retour
Editions d'Obsolette
Case postale 247
1009 Pully
obsolette@obsolette.com