Obsolette

Les recherches en astral

Les expériences astrales sont-elles utiles ?

Durant mes études philosophiques, j’aimais faire des expériences avec l’astral. Je voyais et comprenais certaines choses concernant cet autre monde, mais je n’ai finalement pas l’impression que tout cela était très utile.

Tant qu’une personne doit apprendre quelque chose, elle est sujette aux lois de l’expérience, or toute expérience est vécue à l’intérieur d’une forme, donc forcément relative.

Pourtant, certains livres encouragent, par exemple, les voyages en astral.

Comme les êtres n’ont pas suffisamment d’appui dans leur mental pour cesser tout lien avec ce plan d’énergie, ils s’en servent pour faire des expériences dont ils sortent plus ou moins avantagés, selon leur façon de penser.

Ces expériences sont pourtant considérées comme un signe positif d’évolution.

Même s’il peut s’agir d’expériences de grande valeur, c’est également une façon de s’enchaîner. Pour évoluer réellement, il faut cesser tous les liens avec ce plan.

Dans ce cas, les recherches en astral ne servent pas à grand-chose ?

Elles ne permettent pas à la personne de se libérer de la forme, ni à reconnaître la relativité de ces expériences, ni à les voir d’une façon pré-personnelle.

Même si ces expériences sont faites sur un plan spirituel très élevé ?

Elles sont également relatives, car le plan astral est un monde d’imperfections ou même les choses les plus extraordinaires qui s’y trouvent, font partie des déchets du plan mental.

Alors pourquoi l’âme se sert-elle de ce plan ?

Elle se sert de ces mondes, inférieurs à elle-même, pour l’évolution de l’ego.

Pas d’elle-même ?

Non, car l’âme est contemplative, alors que l’ego est progressif. Ce dernier doit évoluer et son évolution sert à l’âme. L’âme ne cherche pas à comprendre, c’est l’ego qui veut comprendre, mais ce ne sont pas les expériences, ni même les voyages en astral, qui permettent d’engendrer suffisamment de lumière sur le plan matériel pour comprendre, une fois pour toutes, qu’il n’y a rien à comprendre.

Quand est-ce que l’ego cesse de vouloir comprendre ?

Lorsque le mental est suffisamment développé, l’ego cesse définitivement sa quête à l’intérieur d’expériences spirituelles. Il sait que la connaissance est une illusion qui fait partie du temps.

Quel que soit le niveau des expériences faites sur le plan astral, il vaut mieux ne pas chercher à les renouveler et à couper tous les liens avec ce plan d’énergie.