Obsolette

De l'intellect à l'intelligence réelle

Entre l'intellect et l'intelligence réelle, il y a une autre forme d'intelligence.

Sachant que de l’intellect, ce n’est pas réellement de l’intelligence, l’être qui se conscientise l’utilise de moins en moins, mais il n’est pas pour autant connecté à l’intelligence réelle.

Il y a deux stades d’intelligence avant l’intelligence réelle ou cosmique.

Lesquels ?

L’intelligence humaine ou l’intellect, appelé aussi mental inférieur, avec laquelle l’être humain a l’habitude de fonctionner et une intelligence au-delà de cette dernière qui sert de passage ou de pont.

Que vit l’être qui traverse ce pont ?

Alors que la principale faculté de l’intellect est de lui faire croire qu’il avance vers la connaissance, lors de ce passage il voit la vie, mais sans la comprendre réellement. Il réalise des choses qui lui paraissaient impossibles auparavant et prend conscience de l’illusion de ses réflexions et de sa spiritualité.

Au-delà de l’intellect, doit-il encore faire des expériences pour comprendre ?

Oui, aussi longtemps qu’il n’est pas dans la vie consciente ou dans l’intelligence réelle.

Comment sait-il quand il y est ?

Par le degré d’émotion qu’il éprouve. C’est ce dernier qui lui montre s’il répond encore à certains instincts naturels ou s’il éprouve de l’inquiétude par exemple ou de l’insatisfaction personnelle.

Pourquoi l’insatisfaction envers soi-même est-elle si courante ?

Parce que les expériences sont rattachées aux émotions. L’insatisfaction personnelle montre à quel point l’émotion joue un grand rôle dans la vie de l'être humain.

Le mental de l’être qui se dirige vers l’intelligence réelle est donc loin d’être parfait ?

Il est aussi imparfait que l’âme de celui qui l’habite.

Est-ce la raison pour laquelle le passage entre l’intellect et l’intelligence réelle est si pénible ?

Oui, car l’âme et l’ego ne font pas qu’un et ce dernier étant encore bien présent, il veut commander et rationaliser de temps à autre.

Ce pont est-il comme une période d’adaptation ?

Oui, c'est une ouverture partielle vers une conscience plus vaste, raison pour laquelle l’âme doit attendre et mettre l’individu à l’épreuve.

Jusqu’à quand ?

Jusqu’à ce qu’il élève son regard vers elle et comprenne, une fois pour toutes, qu’elle seule comprend parfaitement sa vie et son évolution.

Comment vit l’être qui est dans l’intelligence réelle ?

Le besoin d’expériences ne se fait plus sentir et il comprend, dans l’instantané, la nature de chaque action commise.

Le temps transforme tout et chaque être qui se conscientise avance à son propre rythme et finira, un jour, par dépasser les limites qu’imposent ses émotions sur son intelligence, ainsi que les notions spirituelles, même inconscientes, qui empêchent l’intelligence réelle de s’exprimer en lui de façon parfaite.