Obsolette

La prise de conscience

La prise de conscience n'est pas suffisante pour entrer dans la conscience.

Durant sa vie, chacun fait des prises de conscience. On s’éveille un peu à chacune d’elles, mais est-ce suffisant pour entrer dans la conscience ?

C’est comme entendre un peu. Ce n’est pas suffisant. La conscience, ce n’est pas une prise de conscience.

Qu’est-ce que la prise de conscience ?

C’est un ramollissement de l’égocentrisme.

Si on lit un livre philosophique ou que l’on rencontre un maître qui élève notre esprit, est-ce simplement une prise de conscience ?

Oui.

Est-ce que toutes les prises de conscience sont bonnes ?

Parfois, elles ne le sont pas.

Par exemple ?

Dans le cas de personnes qui créent des sectes et peuvent envoyer des personnes au suicide parce qu’elles ont eu une grande prise de conscience.

Bien que la prise de conscience ne suffise pas, est-elle tout de même nécessaire en attendant d’entrer dans la conscience ?

Tout ce qui a été fait jusqu’à présent était nécessaire pour greffer l’âme dans la matière, mais cela fait partie de la période d’involution.

Pour entamer le processus d’évolution, que doit faire l'être qui se conscientise ?

Il doit sortir, par ses propres forces, des anciens paradigmes auxquels il a adhéré, telle la prise de conscience.

Que se passe-t-il lors d’une prise de conscience ?

Il y a de l’animation, c’est-à-dire que l’être se sent poussé à l’action.

Et dans la conscience ?

Il y a le pouvoir de la lumière à travers la personne, ce qui fait d’elle une entité intelligente par elle-même.

La différence entre la conscience et la prise de conscience semble vraiment importante ?

Oui. La prise de conscience fait uniquement partie de l’ego.

Et la conscience réelle ?

Du processus unifiant l’ego à son esprit et non à son âme.

Que faut-il pour qu’il y ait conscience ?

Il faut qu’il y ait transmutation de l’architecture du mental.

Qu’est-ce que cela implique ?

Que l’individu se prenne en main au niveau de son mental, de ses pensées, pour empêcher que l’émotivité ne le contraigne à une forme d’intelligence très réduite.

S’éveiller un peu grâce à des prises de conscience n’est plus suffisant aujourd’hui. Même si la prise de conscience reste importante pour beaucoup de monde, l’être qui se conscientise ne peut plus s’en contenter, car ce n’est pas elle qui contribue le plus à son évolution.