FR DE EN

Les forces obscures

Les forces obscures utilisent la crainte.

Dans le cours de son évolution, il faudra que l’être qui se conscientise mette fin, une fois pour toutes, à ses craintes, car là où il y a des craintes, il y a soumission aux forces obscures. C’est pourquoi, je m’informe, une fois encore, sur la crainte ou ce moyen subtil utilisé par certaines forces pour nous maintenir prisonniers d’elles.

La crainte est une force psychique dont les origines sont astrales et font partie de ce que vous appelez les forces lucifériennes, mais qu’il est préférable d’appeler "forces obscures".

Pourquoi ?

Parce que l’être humain a tendance à parler des forces lucifériennes, des forces sataniques ou autres en termes et en fonction de la mémoire de sa race.

Ce qui fait que leur signification change selon les croyances ou la religion adoptée ?

Oui, mais cela est sans importance.

Par exemple, que signifie le mot "satanique", s’il n’est pas pris dans le sens judéo-chrétien ou moral du terme ?

Il fait référence à des forces qui travaillent à travers l’ego.

Quel est leur rôle ?

C’est de créer, chez l’individu, sa réflexion mentale.

Dans ce cas on ne peut pas les blâmer pour cela ?

Non, car c’est leur domaine.

Qu’est-ce qui est important de retenir à propos des forces obscures ?

Que ce sont des forces qui sont en opposition avec la liberté de l’intelligence de l’être humain.

Est-ce là, leur unique rôle ?

Non, elles en ont beaucoup d’autres.

Par exemple ?

Celui de créer des conditions d’inconscience suffisamment denses pour que lorsque l’être humain meurt, il retourne au monde astral, lieu où elles sont souveraines.

Mais encore ?

D’engendrer, dans la conscience humaine, suffisamment de crainte et de contrôler l’information.

Quelle information ?

Toute l’information qu’elles jugent que l’humain peut connaître ou non.

En résumé, toutes ces forces sont responsables de notre condition humaine ?

Oui, c’est pourquoi l’être humain doit faire un travail sur lui afin de mieux comprendre comment elles le manipulent et parvenir à s’y soustraire en se libérant de ses craintes.

Il ne sera jamais fait suffisamment mention du fait qu’il faut absolument se libérer de la crainte, afin de se soustraire de la puissance des forces obscures sur nous. Une chose est certaine, c’est qu’aussi longtemps que l’on se complaira à les ignorer, on restera leurs victimes et nos craintes nourriront leur puissance.