FR DE EN

Le rapport avec l'invisible

Les mondes invisibles effraient ou fascinent.

Qu’il éprouve de l’effroi à cause d’une certaine crainte de l’inconnu ou une fascination parce qu’il vit une forme de complicité occulte ou spirituelle avec l’invisible, l’être humain a une tendance naturelle à octroyer aux plans invisibles une forme de supériorité. Pourquoi ?

Les plans étant intemporels, l’être humain qui n’est pas réveillé à lui-même s’imagine que la connaissance ou la conscience y sont plus vastes.

Est-ce que cela provient des croyances spirituelles ou religieuses ?

Oui, l’être humain a divinisé ces plans à cause de sa réflexion. Or, autant cette dernière lui a permis la maîtrise du monde matériel, autant elle l’a emprisonné quand il s’agit des plans invisibles ou occultes.

Comment sortir de cette fascination et cesser de se poser en ignorant face à des êtres qui ont accès au monde invisible ou qui y appartiennent ?

En ayant accès à un plan de conscience qui permet de comprendre tout ce qui a été faussé par des concepts.

D’où provient la grande difficulté à s’instruire seul, sans le besoin d’un guide spirituel ?

Du fait que les plans subtils ne se sont jamais donné pour mission d’instruire l’être humain.

Dans ce cas, comment peut-il s’instruire par lui-même et découvrir, par exemple, la façon de ne pas être trop influençable, s’il est en contact avec des plans qui ne l’instruisent pas ?

Par la distillation de sa lumière.

Qu’est-ce que cela veut dire ?

Plus un individu est libéré du pouvoir des guides spirituels ou des entités, plus sa lumière vibre et plus il peut traiter avec le monde invisible de manière égalitaire, c’est-à-dire qu’il n’a plus, à ce moment-là, d’entités au-dessus de lui. Étant sorti du lien vertical, il vit un lien horizontal avec les entités.

Comment peut-il parvenir à établir un tel lien ?

Par la mise à terme de son initiation, donc grâce à la fusion totale avec son esprit.

Comment s’instruira-t-il par lui-même à ce moment-là ?

En pénétrant les archives du mental.

Où se trouvent ces archives ?

Elles font partie des dimensions psychiques de la volonté cosmique qui saisit l’âme pour l’instruire par vibration et lui donner accès à la conscience.

Ceci rappelle que la conscience n’est pas un phénomène acquis.

Effectivement, car pour qu’il y ait conscience dans une âme, il faut qu’il y ait une perception de la lumière. Mais attention, il ne suffit pas de devenir un être lumineux, encore faut-il avoir le contrôle de sa lumière.

Pourquoi ?

Parce que la lumière d’un être humain est un rayon qui peut être facilement dominé par les guides spirituels ou les êtres de lumière.

C’est tout le contraire qui est enseigné dans les écoles philosophiques.

Raison pour laquelle chacun devra, un jour, entrer en confrontation avec tout ce qui appartient à la mémoire de la race.

C’est très difficile de s’imaginer ce que cela implique.

Oui, mais au fur et à mesure de son avancement, l’individu le réalisera.

Ultimement, l’être humain devra réaliser un jour que le développement de son intelligence est une expérience qui le concerne seul et ne peut être mis dans les mains de plans qui le fascinent.