FR DE EN

L'avenir

Pour toutes sortes de raisons, on aimerait bien connaître l'avenir.

Lorsque l’on vit dans une situation sociale, économique ou personnelle difficile, il serait réconfortant parfois de voir un peu plus loin dans l’avenir et de savoir s’il existe une bouée de sauvetage.

Pour toutes sortes de raisons, tant émotionnelles que psychologiques, il est inutile pour l’être humain de voir trop loin dans l’avenir.

En bref, il a suffisamment de problèmes aujourd’hui sans se préoccuper des choses qui vont se passer plus tard dans le temps.

Oui, et tant qu’il ne passera pas de l’involution et l’évolution, il lui sera difficile de supporter les évènements de la vie, que ce soient les souffrances physiques ou matérielles, parce qu’il restera toujours rattaché au fameux boulet qu’il tire à son pied : celui de la réflexion.

Que faire lorsque les choses vont mal ?

L’être qui se conscientise doit être capable de saisir l’opportunité d’amener l’évènement à un certain niveau de conscience mentale, pour ne pas en être affecté, et que sa conscience n’en soit pas diminuée.

Il y a beaucoup de douleurs sur cette terre et ce n’est pas toujours facile de vivre avec.

La seule douleur qui appartienne à un individu sur la Terre, c’est la douleur physique. À lui de la contrôler.

Et les souffrances psychologiques ?

Elles font partie du fait qu’il est impliqué dans la mémoire de la race, autrement dit qu’il n’a pas suffisamment d’identité pour élever son taux vibratoire au-delà de sa conscience astrale.

Comment l’être qui se conscientise peut-il s’orienter vers un rivage plus calme ?

Il lui suffit de comprendre que l’unique et réelle bouée de sauvetage qu’il peut se donner, se construire, c’est la découverte de son identité.

Ce n’est pas chose aisée.

Effectivement, parce que les humains sont constamment attaqués par les forces astrales et ceci va durer encore très longtemps.

Ce qui signifie que lorsqu’il n’y aura plus de guerres, de famines ou d’épidémies, il y aura d’autres choses ?

Oui, parce que la conscience de la planète est en mutation. Ce qui fait que lorsque ce ne sont pas les êtres humains qui créent le chaos, ce sont les éléments.

Raison de plus pour que l’être qui se conscientise développe une identité réelle, résistante à toute épreuve ?

Oui, soit une identité fondée sur son lien avec le plan mental, avec sa source.

Y a-t-il un prix à payer pour développer cette identité ?

Oui.

Lequel ?

Celui de se séparer volontairement de la mémoire de la race qui retarde son évolution.

Il y a des choses utiles dans la mémoire de la race humaine, comme son histoire, par exemple.

Effectivement, mais ce sont de celles qui ne sont pas utiles, destructives, qu’il est impératif de se séparer.

Est-ce que certains individus s’en séparent déjà ?

Oui, et beaucoup d’autres s’en sépareront.

Il est plus important pour l’être qui se conscientise de développer sa propre identité que de vouloir connaître l’avenir.