FR DE EN

Le mot conscience

La vie est construite sur des concepts de toute sorte.

Pour décrire des états d’être, on est bien obligé d’utiliser des mots. Il en est un qui est souvent utilisé, c’est le mot « conscience ». Ce dernier signifie-t-il réellement quelque chose ou est-il simplement un concept ?

Il ne faut pas prendre trop au sérieux les mots ou les concepts utilisés pour décrire des états d’être ou de conscience. En tant que concept, le mot conscience ne veut rien dire.

Que signifie être conscient, en réalité ?

Un être qui est conscient respecte les autres êtres, quelles que soient leur religion, leur couleur de peau ou leur condition sociale.

Et aujourd’hui : qu’ils soient vaccinés ou non vaccinés…

S’il n’y a pas de respect de l’autre, il n’y a pas de conscience. Vous ne pouvez pas parler de conscience s’il n’y a pas cohérence dans les actes.

Sans intégration dans les actes, le mot conscience demeure un concept ?

Oui. Ce n’est que du vernis pour l’ego.

Est-ce que la conscience supramentale est un nouveau concept ?

Tout comme le mot conscience, "conscience supramentale" ne veut absolument rien dire si l’être ne parvient pas à traduire le concept en action.

Et s’il est transposé en acte ?

Pour l’être qui se conscientise, la conscience mentale ou la conscience supramentale ne sont pas des concepts, cela fait simplement partie de sa réalité dans ce sens qu’il est un peu plus transparent, un peu moins spirituel, un peu moins égocentrique et plus respectueux de l’autre dans le sens réel du terme.

Il passe à un autre stade d’évolution ?

Oui, et ayant une conscience mentale, il accède à l’Amour mental.

Et comment exprime-t-il cet amour ?

Par le respect, c’est-à-dire par une capacité à établir une relation d’égal à égal.

Quel est le bénéfice d’une telle relation ?

Celui d’apprendre de l’autre certaines choses qui vous sont cachées.

Beaucoup de personnes ne sont pas prêtes à faire ceci.

Effectivement, car l’une des grandes illusions de l’être humain, c’est de s’imaginer qu’un autre ne peut pas lui apporter de la lumière.

Par le passé, on entendait facilement dire par exemple : « Moi, je suis blanche, elle est noire, je suis plus consciente ». Aujourd’hui, on dit autre chose, mais c’est pareil.

Il n’y a pas de conscience là. Il n’y a qu’une vanité quelconque.

Comment se passe la relation lorsqu’il y a réellement de la conscience ?

C’est une relation parfaite entre vos esprits, c’est-à-dire la capacité à établir un dialogue à l’intérieur duquel il y a une totale transparence de l’ego.

Il est très facile d’adopter des grands concepts, tel celui de la conscience, surtout s’ils donnent un sens à notre vie, mais ils génèrent beaucoup de conflits. Or, il est temps d’en sortir si l’on veut sauvegarder une certaine harmonie dans nos relations.